Archive for the ‘Musique’ Category

Sometimes I fell like a motherless child

Jeudi, janvier 10th, 2013

Le dernier album Hard Foot est à peine sorti que j’ai déjà été accusé d’être un mécréant, rapport à ma version du gospel traditionnel Sometimes I feel like a motherless child.

On m’accuse en effet d’avoir zappé des strophes telles que :

There’s praying everywhere

ou encore

Way up in the heavenly land

Tout d’abord il existe à peu près autant de paroles différentes que d’interprètes. Ensuite, j’ai simplement choisi les paroles que j’arrivais le mieux (moins mal ?) à faire groover dans cette version genre ballade bluesy.

Voir aussi sur WikipediA.

Poutine n’aime pas le punk-rock (No futur with Vladimir)

Mercredi, août 1st, 2012

Pussy RiotPussy RiotPussy Riot est un collectif punk-rock russe féministe qui organise régulièrement des performances contre le pouvoir de l’ex-colonel du KGB Vladimir Poutine. Celui-ci appréciant moyennement la contestation, trois des membres du groupe sont en prison depuis février et leur procès s’est ouvert cette semaine.

Suite Ă  une “prière punk”, intitulĂ© Marie mère de Dieu – chasse Poutine!”, donnĂ©e dans la cathĂ©drale du Christ-Sauveur de Moscou lors de la campagne prĂ©sidentielle, elles sont accusĂ©es de hooliganisme et d’avoir infligĂ© de profondes blessures morales Ă  des chrĂ©tiens orthodoxes”. Elles risquent sept ans de prison, et le tribunal a dĂ©jĂ  ordonnĂ© leur maintien en dĂ©tention jusqu’en janvier 2013.

La prière en question: YouTube Preview Image

Les Pussy Riot se dĂ©fendent de la moindre parole anti-religieuse, la prière Ă©tant purement politique. L’Eglise orthodoxe de Russie  fournit nĂ©anmoins le prĂ©texte Ă  cette accusation. De plus l’Eglise demande dans une pĂ©tition que tous ceux qui mentionneraient par Ă©crit ou oralement Pussy Riot soient aussi jugĂ©s! (Les valeurs de ce clergĂ© semblent dĂ©cidĂ©ment plus proche de celles de l’ancienne inquisition catholique, que des valeurs chrĂ©tiennes de compassion et de charitĂ©.) Le lieu de la cathĂ©drale du Christ-Sauveur avait Ă©tĂ© choisi pour dĂ©noncer le soutien apportĂ© Ă  Poutine, lors de sa campagne Ă©lectorale, par Cyrille 1er, le chef de l’Eglise orthodoxe et grand pote de celui-ci.

Une autre performance de Pussy Riot: YouTube Preview Image

Quelques autres liens:

Little Bob, le rebelle

Samedi, mai 19th, 2012

Little Bob by Franck Camu Je voudrais rendre hommage Ă  un artiste mĂ©connu, mais qui est nĂ©anmoins un musicien culte pour les amateurs de vrai rock’n’roll (si, si, ça existe encore, et il y en a plus qu’on ne croit).

Fils d’immigrés italiens installés au Havre, Little Bob forme son premier groupe de rock en 1962 à l’âge de 17 ans, puis quitte l’usine douze ans plus tard pour se consacrer entièrement à sa carrière de rocker professionnel.

Il connut alors, en pleine explosion du pub rock, l’un des plus gros succès d’un groupe français en Angleterre.

Il eut en France avec son groupe Little Bob Story des succès d’estime, mais n’accĂ©da pas vraiment au statut de star. En effet il chante et compose en anglais (une langue qui groove quand mĂŞme beaucoup mieux que le français pour ce genre de musique), et il a toujours refusĂ© de suivre les modes. De fait, son authenticitĂ© et sa mentalitĂ© de rebelle rendent difficile son intĂ©gration dans un showbiz francophone qui n’a jamais vraiment compris le rock.

Il n’en reste pas moins un formidable chanteur de Rythm’n Blues et sur scène c’est un performer de grande classe. Pour ma part, c’est probablement le meilleur rocker qu’on ait vu en France, et certainement le plus intègre.

Aujourd’hui il tourne encore et il a toujours la patate: YouTube Preview Image

Et ce n’est pas un retour surfant sur une quelconque mode vintage: Little Bob, lui n’a jamais débotté, il a toujours rugi sur de juteux riffs bien rock’n’roll et bluesy.

Quelques liens:

Blues Rules 2012

Jeudi, mai 17th, 2012

Blues Rules Je m’y prends un peu au dernier moment, mais pour les amateurs de blues de la région lémanique (et pourquoi pas de plus loin), n’oubliez pas ce festival à Crissier les 26 et 27 Mai.

Les liens:

Indonésie : punks en camp de rééducation!

Mardi, décembre 27th, 2011

Dans la province d’Aceh (en IndonĂ©sie) 64 punks ont Ă©tĂ© arrĂŞtĂ©s lors d’un concert de charitĂ©, et ce au seul prĂ©texte qu’ils Ă©taient punks. Ils ont Ă©tĂ© envoyĂ©s dans un centre de rĂ©Ă©ducation pour dix jours.

Punks pieds nus sous bonne garde

Cette arrestation, au nom de la Charia (qu’applique la province d’Aceh), n’a en fait aucune base lĂ©gale. La seule raison est l’idĂ©e que ce fait de la morale le responsable de la police de cette province.

Je reviendrai pas ici sur les humiliations subit par les punks, non plus que sur les justifications délirantes et sectaires des autorités policières. Vous trouverez ces détails dans les liens ci-dessous :

Les Hivernales 2012

Jeudi, décembre 15th, 2011

Logo HivernalesAllez, juste une petite piqure de rappel à propos de ce festival, qui se déroule du 9 au 12 février à Nyon (en Suisse, sur les bords du lac Léman).

Luca “Boogie Boy” Sestak

Dimanche, mai 1st, 2011

Il est ma dernière dĂ©couverte sur le web. Il s’appelle Luca Sestak, et si vous aimez le boogie woogie au piano, vous devez absolument l’Ă©couter.
Ce jeune prodige, nĂ© en 1995, habite en Allemagne.  Il dĂ©bute le piano Ă  huit ans, forcĂ© par son père et sans rĂ©el plaisir. Il prend sa première leçon de piano avec professeur Ă  neuf ans, puis dĂ©couvre le boogie woogie Ă  onze ans. Et lĂ  c’est le dĂ©clic.
Voici ce qu’il nous fait en improvisation(!) Ă  douze ans:

YouTube Preview Image

Il joue aussi du stride, du blues et du classique, mais c’est en boogie que sa vitesse, son agilitĂ© et son enthousiasme donnent leur pleine mesure. En plus d’un jeu sur-vitaminĂ©, il compose, arrange et improvise.

Voici une de ses premières compositions (et une de mes préférée), boogie 99:

YouTube Preview Image

Quelques liens:

Steamroller Blues

Dimanche, mars 20th, 2011

Une petite vidéo avec la Godin 5th Avenue Kingpin II (unpluged):

YouTube Preview Image

Web Radios de Blues

Jeudi, décembre 30th, 2010

Voici une petite revue des Web Radios de Blues que j’écoute en ce moment.

1.fm Blues (http://www.1.fm/ Absolute Blues Hits)
En plus d’artistes plus ou moins rĂ©putĂ©s, il y a ici de très nombreuses dĂ©couvertes Ă  faire. Des artistes aussi incroyablement bons que mĂ©connus.
De plus la qualitĂ© du son est bonne. C’est clairement ma radio prĂ©fĂ©rĂ©e du moment.

BellyUp4Blues (http://bellyup4blues.com/)
The Only Ass Kicking Blues Rocker.
Comme indiqué cette radio donne autant dans le Blues Rock que dans le Blues pur et dur. Peu de Folk Blues cependant. On navigue de Muddy Waters à ZZ Top.

WGLT Blues Radio 24/7 (http://www.wglt.org/streams/blues.phtml)
Du très bon Blues. Aussi un peu Rythm’n’Blues et de Soul des 60s.

W3 bluesRadio (http://w3bluesradio.com/)
Bonne programmation en Blues traditionnel.
J’ai cependant des problème de connexion lorsque je l’écoute via le smartphone.

KALW (http://www.kalw.org/listen.html)
Les programmes sont intéressants, mais la qualité du son est la plus faible de cette liste. Et ça cause aussi pas mal (news, pub…)

Last.fm (http://www.lastfm.fr/)

Ils ont aussi un programme intéressant en Blues. Cependant il nécessite une inscription qui est certe gratuite, mais qui néanmoins fiche votre adresse email. Ils y a suffisamment d’autres possibilités, autant éviter de se rendre vulnérable au spamming !

GotRadio Blues (http://www.gotradio.com/MusicRoom.mvc)
Aussi beaucoup choses intéressantes avec des artistes renommés. Mais même problème que last.fm.

Et sur Jamendo me demanderez-vous?
Toujours pas de Radio de Blues. Mais il y en a un peu qui s’infiltre sur la radio de Jazz, la séparation entre le Blues et le Jazz étant aussi fine que la virginité d’une gourgandine.

Les Hivernales

Lundi, juin 28th, 2010

Rock’n'beat festival

Je sais bien que c’est plutôt la saison des festivals estivaux, mais je tiens cependant à présenter ce festival hivernal et Nyonnais qui fut une belle réussite la saison dernière.

Il se déroulera au moment le plus froid de l’hiver, le week-end des 11 et 12 février 2011. On se réchauffera donc dans divers clubs, pubs et salles de la ville de Nyon (Suisse romande) avec de la musique qui va du rock à l’electro.

Les différentes scènes sont reliées entre elles par un réseau de caméras et d’écrans pilotés par des vidéastes et des VJ’s (Metahub et Bluehub).

Le programme est maintenant arrêté, et vous trouverez les détails ici.