Archive for octobre, 2010

Godin 5th Avenue CW Kingpin II

Vendredi, octobre 15th, 2010

Godin 5th Avenue CW Kingpin IIRecherchant une guitare de jazz pour un prix raisonnable, j’ai acheté cet instrument. Voici donc une petite revue après trois semaines d’utilisation.

DĂ©jĂ , elle est vraiment magnifique (couleur Bourgogne en ce qui me concerne).
Il n’y a rien à redire sur la finition, c’est impeccable.

Petite particularité, elle est montée avec des boutons pour straplock Shaller, mais la pièce côté sangle n’est pas fournie. C’est apparemment le cas de toutes les Godins

Le manche est confortable, mais les cordes d’origine sont bof, bof, et ça vaut la peine de les changer.
C’est une configuration jazz traditionnel, 12–52, le sol avec filet, radius très plat.

Il faut se rappeler que la Kingpin I (à un seul micro) est une sorte de copie de la Gibson ES 125. La CW Kingpin II rajoute un cutaway pour faciliter l’accès aux aiguës et un second micro au chevalet.

Elle est très légère et de plus assez bien équilibrée (ce qui n’est pas toujours le cas des hollowbodies).

Elle est véritablement utilisable en acoustique.
Par rapport à une caisse complète il y a naturellement moins de projection et moins de basses, mais le son est bien défini et assez brillant. Le son serait certainement plus mat avec des filets plats que j’essayerai un jour, mais pour l’instant je l’ai monté en filets ronds. Elle sonne un peu comme la guitare Parlor de Robert Johnson ;-)

En électrique, c’est délicieux. Je dois quand même dire que je suis un fan des micros P90 et que ceux-ci sont vraiment excellents!
Le micro manche est velouté à souhait, le micro chevalet crunche assez vite. Les notes restent bien définies dans toutes les fréquences.

Le sustain est correct sans plus (il est de l’ordre de celui de ma telecaster 52), ce qui est somme toute assez logique pour une guitare très légère.
Par contre il reste toujours homogène : lorsqu’on joue un accord, toutes les notes s’atténuent à la même vitesse.

Evidement il faut faire attention au larsen. Je ne joue pas trop fort (sur Badcat Hotcat 15 W sans être à fond, ou sur Pignose), mais quand j’enclenche la BigMuff, ça part en feedback dés que j’arrête de jouer, même avec les cordes bloquées.

Mon principal problème pour l’instant, est le manque d’habitude Ă  jouer mon rĂ©pertoire “Ă©lectrique” sur des cordes 12-52. Les bends et les vibratos demandent de l’entraĂ®nement.
C’est une question de travail, et je ne vais sûrement pas monter de cordes moins dures, car à priori la précision du son tient en partie à la tension des cordes.
Petit avertissement à ceux qui voudrait quand même monter des cordes plus souples :
des cordes avec un tirant plus faible entraînent normalement un sol sans filet, ce qui implique une autre compensation de l’intonation, donc un changement de chevalet. Et trouver un chevalet flottant adapté à la courbure de la table n’est pas évident. Il faudra probablement le faire fabriquer sur mesure.

J’ai acheté cette guitare pour retrouver des sonorités jazzy sur certains blues, mais la bonne surprise, c’est que grâce au second micro elle s’avère aussi très percutante pour le rock’n’roll.

Et tout ça fabriqué à la main au Canada pour le prix d’une asiatique! Je ne sais pas comment ils font !?

Voir aussi: